Trouver la bonne affaire

Pour bien choisir un fonds, vous devrez prendre en compte un certain nombre de critères : l’emplacement, l’état des locaux, l’équipe en place. Sans oublier une sérieuse vérification du bail commercial, qui va régir votre activité.
La reprise d’un fonds de commerce est une opération complexe, qui se déroule en plusieurs phases : le choix de la bonne affaire et sur quels critères se baser, son évaluation, le montage du plan de financement jusqu’à la rédaction de l’acte de cession… Mais en premier lieu, le porteur de projet doit se pencher sur les modalités de l’ouverture de son commerce. Doit-il reprendre un fonds de commerce plutôt que d’en créer un ? La reprise va comporter plusieurs avantages.
Tout d’abord, elle permet de ne pas partir de zéro, par l’acquisition d’une activité qui fonctionne sur un lieu déjà loué, aménagé, qui possède une clientèle déjà constituée, des fournisseurs, du personnel… « C’est une façon de reprendre une activité « clé en mains », en pouvant analyser ses atouts et ses défaillances, ce qui sera à corriger ou à améliorer une fois l’acquisition réalisée, c’est-à-dire préparer l’avenir sur la base d’éléments objectifs », estime Christine Martin, avocat associé au cabinet lillois Vivaldi Avocats. Il sera possible de s’appuyer sur cette base pour réaliser un business plan.
« Mais attention : il faudra justement s’assurer que l’organisation mise en place n’est pas inadaptée parce que trop lourde en process et/ou en coût », tempère Mélanie Tisserand Le Guilloux, expert-comptable au cabinet EMS Audit.
Autre aspect favorable : la reprise d’un fonds de commerce sera finançable plus facilement par les banques en raison de l’activité qu’elles peuvent appréhender.
Reprendre permet également de pouvoir bénéficier de l’accompagnement du cédant, qui va transmettre sa compétence, l’histoire du fonds, et ses spécificités. Il pourra également présenter le nouveau dirigeant aux clients et aux fournisseurs, ce qui permet de faire une transition en douceur.
Alors que créer suppose une prospection, un lieu à choisir, pour lequel il va falloir prendre un bail. Puis il s’agira d’installer ce local, investir dans du matériel si besoin. Il faudra ensuite trouver une clientèle et la garder, rassurer les fournisseurs. « C’est un démarrage à zéro avec l’incertitude que cela comporte (ai-je fait les bons choix ?) et un financement beaucoup plus difficile par les banques », compète Christine Martin.

source https://www.cession-commerce.com

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0.0/10 (0 votes cast)

Partagez "Trouver la bonne affaire" via:

Aucun commentaire pour le moment.

Leave a reply